Le blog de medlykos

samedi 27 juin 2009

Michael Jackson - Don't Stop Til You Get Enough

Chapeau et adieu l'artiste !

Posté par medlykos à 13:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


samedi 10 janvier 2009

Les 10 commandements du conflit au Proche - Orient

Si on pouvait avoir ces règles à l'esprit lorsque l'on regarde le Journal TV le soir, ou quand on lit les journaux le matin, notre compréhension des évènements au Proche-Orient en serait améliorée :

Règle n° 1 : Au Proche-Orient, ce sont toujours les Arabes qui attaquent les premiers et c'est toujours Israël qui se défend.  Cela s'appelle donc des représailles.

Règle n° 2 : Les Arabes, Palestiniens ou Libanais n'ont pas le droit de tuer des civils de l'autre camp, car cela s'appelle du terrorisme.

Règle n° 3 : Israël a le droit de tuer les civils Arabes. Car cela s'appelle de la légitime défense.

Règle n° 4 : Quand Israël tue trop de civils, les puissances occidentales l'appellent à la retenue.  Cela s'appelle la réaction de la communauté internationale.

Règle n° 5 : Les Palestiniens et les Libanais n'ont pas le droit de capturer des militaires israéliens, même si leur nombre est très limité et ne dépasse pas trois soldats.

Règle n° 6 : Les israéliens ont le droit d'enlever autant de palestiniens qu'ils le souhaitent (environ 10.000 prisonniers à ce jour, dont près de 300 enfants).  Il n'y a aucune limite et ils n'ont pas besoin d'apporter de preuve de la culpabilité des personnes enlevées.  Il suffit juste de dire le mot magique “terroriste.

Règle n° 7 : Quand vous dites “Hezbollah”, il faut toujours rajouter l'expression “soutenu par la Syrie et l'Iran”.

Règle n° 8 : Quand vous dites “Israël”, il ne faut surtout pas rajouter après “soutenue par les États-Unis, la France et l'Europe” car on pourrait croire qu'il s'agit d'un conflit déséquilibré.

Règle n° 9 : Ne jamais parler de “territoire occupé” ni de résolutions de l'ONU, ni de violations du droit international, ni de la Convention de Genève. Cela risque de perturber le téléspectateur et l'auditeur de France Info.

Règle n° 10 : Les israéliens parlent mieux le français que les Arabes.  C'est ce qui explique qu'on leur donne, ainsi qu'à leurs partisans, aussi souvent que possible, la parole.  Ainsi, ils peuvent nous expliquer les règles précédentes (de 1 à 9). Cela s'appelle de la neutralité journalistique.

Par Bernard Langlois

Fondateur de l'hebdomadaire Politics In Africa-Asia

Posté par medlykos à 12:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 9 novembre 2008

Hope

On a beau critiquer les U.S.A, mais ça reste le seul pays au monde où tout est possible...

Le dernier exemple, ou conte de fées, c'est Barack Obama qui en a été l'acteur principal.

Elu 44 président américain, il est le premier président américian métisse d'origine africaine...mais ne nous trompons pas, il l'a dit: il sera le président de tous les américains, blancs, noirs, asiatiques, latinos, riches, pauvres, classe moyenne, hétéros, homos...

La tâche sera rude, mais l'espoir est là...

Nous te souhaitons bon courage pour redorer le blason américain et nous rappeler que l'amérique a été, est et sera toujours le pays du rêve....the american dream !

BarackObama2005portrait

Un autre évènement, moins heureux, s'est produit et est passé inaperçu....il s'agit de la disparition le 15 septembre de Rick Wright, membre du mythique groupe Pink Floyd.

On voit bien, et c'est devenu chose courante, que de nos jours les chaînes musicales ont la mémoire courte et qu'elles continuent à passer, très souvent, des déchets musicaux et à oublier les monstres sacrès de la musique.

On ne t'a pas oublié Rick Wright.

Merci de ta contribution à la gloire de la musique des Pink Floyd, ce groupe qui fut ma première découverte musicale et qui a influencé mes goûts.

Posté par medlykos à 15:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 11 août 2008

Shaft Is Gone !

  Une autre icone de la Music s'en est allée...

Le paradis se réjouit car aprés James Brown, Isaac Hayes pourra faire vibrer les anges aux rythmes de la Groove et Funky Music !

Posté par medlykos à 16:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

dimanche 3 août 2008

Relax

relax

Vivent les vacances !

Posté par medlykos à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


mercredi 28 mai 2008

Insultes Made In Marocco

Le bikhirisme : « Le7mar li Galhalike »

Littéralement « l’âne qui te l’a dit » Signifiant « c’est qui l’âne qui t’a bourré le crâne avec ses conneries » mais par extension utilisée comme synonyme de « espèce d’âne ».

Le sens de la famille : « Allah ye7ere9e jede waldine mouke elkelbe».

Littéralement « Que le clébard de grand-père des parents de ta mère brûle en enfer ». Ce qui nous permet de constater le niveau générationnelle auquel remontent les affinités familiales marocaines. Le chien étant rajouté pour rehausser le niveau intellectuel de ton ascendance bien évidemment (au grand détriment de la famille canine).Cette phrase est particulièrement adaptée envers ceux qui arguent de leur « sang bleu ».


La concurrence économique: ”Allah yekhlike belkhela”

Essayez de la traduire celle là !!!! Le mieux que j’ai trouvé c’est celle-ci : « Que tu sois anéanti par le néant». Grande œuvre des insultes marocaines, elle suggère le trou de noir, le point du non retour, la chute de laquelle tu ne peux te relever, le fonds que tu ne peux toucher parce que justement c’est sans fin.


Le sens de l’adaptation : " Allah ye3tike ma 3ta L……."

Littéralement « que tu reçoive ce qui a été donné à/au…. ». Ceci est un juron personnalisable à souhait.
Il se base sur le référentiel de chacun mais surtout sur celui de la cible visée.

Ainsi dans le domaine politique internationale, on va se référer au Darfour, dans le monde économique on peut renvoyer vers Enron, au niveau national vers Mustapha Fakhir et au niveau local à Fatna la fille des voisins, qui en s’entichant de Brahim l’épicier, est tombé enceinte, s’est fait viré de la maison, a avorté, fait les trottoirs et les jardins publics et est morte du syphilis au milieu d’un rond point.

L’amour maternel : " ychwini fike "

Ceci est généralement réservé aux mamans, voir aux personnes très proches. Littéralement « que je grille en toi », mais signifiant plutôt « que je sois chagriné par ton deuil».D’une énorme subtilité, on évoque en même temps le châtiment exemplaire que ta race mérite (crever), tout en soulignant la grande affection que j’ai pour toi et le grand chagrin (nécessaire toutefois) que ta perte me causerait.

L’hypocrisie sociale : " Lehla ye7yike "

Littéralement « que tu ne vives point ». Extrême non ? eh ben imaginez que cette expression est utilisée généralement dans des discussions bon enfant, pour dire « ah non, plutôt toi ». Juron typiquement féminin, il symbolise parfaitement les relations très cordiales qu’entretiennent les femmes en société, puisque sans entacher nullement leur entente, elles préservent l’objectif de résultat qu’elles espèrent pour leurs prières et vœux.

Les hopitaux marocains : " Ghan7ayere fike al2atiba."

D’une grande violence verbale accompagné généralement par une plus grande physique, il signifie « je m’en vais rendre les toubibs perplexes sur ton cas ». Sous-entendant bien sûr des dommages physiques devant lesquels la science serait impuissante ainsi qu’un renvoi vers la grande qualités de nos médecins (spéciale dédicace aux médecins qui  lisent :-p).

La sadique perversion : " ye3tike L7ekka feterma ou 9elete dfare "

Mélange de tabou social, sadisme extrême et certainement une petite dose d’homophobie le tout enrobé d’un grand sens de l’hygiène.

Littéralement « que ton trou du cul te démange mais que tu n’aies point (très peu) d’ongles», il renvoie vers une succession de grands malheurs que tu espère pour ton interlocuteur de manière simultanée et concomitante. Généralement émanant d’une femme envers un homme, elle l’agresse d’abord dans ce qu’il a de plus cher (son trou du cul), l’enrobe d’envies irrépressibles (la démangeaison) et une impuissance notoire (pas d’ongles), l’achevant par le renvoi implicite vers la seule solution restante pour se soulager (se faire enculer).

Posté par medlykos à 14:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

samedi 17 mai 2008

20/20

Oui la perfection existe !!!

Et ce n'est pas le public qui a assisté au concert d'ouverture du festival Mawazine de Rabat, concert donné par le légendaire George Benson...

S'il y a des stars qui méritent leur gloire, eh bien Monsieur George en fait partie : quelle présence sur scène rythmée par son jeu de guitare époustouflant et sa dance sensuelle !!

n597646342_1191046_1557

Un concert conclu par le fameux "On Broadway", accompagnée par la pluie qui a fait son apparition pour finir en grâce ce spectacle, et qui nous a pas empêché de savourer la perfection !

Merci Mister George Benson !

Posté par medlykos à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 26 avril 2008

Larousse 2008

AIDE AU TIERS MONDE : Aide payée par les pauvres des pays riches pour aider les riches des pays pauvres. (Robert Burron)

AMI  - AMIE : Se dit d'une personne du sexe opposé qui a ce "Je ne sais quoi" qui élimine toute envie de coucher avec elle.

AMOUR : Mot en 5 lettres, trois voyelles, deux consonnes et deux idiots.

AUTO-STOPPEUSE : Jeune femme généralement jolie et court vêtue qui se trouve sur votre route quand vous êtes avec votre copine.

AVOCAT : Seule personne qui écrit un document de 10'000 mots et l'intitule "Sommaire". ( Franz Kafka)

BABY  SITTER : Adolescentes  tenues de se conduire comme des adultes, de manière à ce que les adultes qui sortent puissent se comporter comme des adolescents.

BAGNOLE : Vieille auto dont toutes les pièces font du bruit, sauf la radio.

BANQUIER : Homme qui te prête un parapluie par beau temps et qui te le reprend lorsqu'il commence à pleuvoir. (Mark Twain)

CAPITALISME : Régime dans lequel l'homme exploite l'homme. Le communisme, c'est l'inverse.

CONFIANCE : Liberté que l'on accorde à une personne pour qu'elle fasse des bêtises.

CONSULTANT : Celui qui retire la montre de ton poignet, te donne l'heure et te fait payer le service.

DANSE : Expression verticale d'un désir horizontal.

DÉMOCRATIE : Régime où tout le monde a le droit de dire que l'on est en dictature. (Georges Hahn)

DICTATURE : Régime où tout le monde doit dire que l'on est en démocratie. (Georges Hahn)

DÉSILLUSION : Sentiment ressenti lorsque le superbe postérieur ne coïncide pas avec le visage qui se retourne.

DIPLOMATE: Celui qui te dit d'aller te faire foutre d'une telle façon que tu as très envie de commencer le voyage.

ÉCONOMISTE : Expert qui saura demain pourquoi ce qu'il a prédit hier n'est pas arrivé aujourd'hui.

EXAMEN  ORAL : Épreuve d'admission de stagiaires à la Maison Blanche.

FACILE : Se dit d'une femme qui a la même morale sexuelle que les hommes.

FEMME : Ensemble de courbes qui font redresser une ligne.

GARDE-ROBES : Endroit où pendent les vêtements quand il n'y a plus de poignées de porte disponibles.

JURY : Groupe de douze personnes, réunies par tirage au sort, pour décider qui, de l'accusé ou de la victime, a le meilleur avocat.

MISÈRE : Situation économique qui a l'avantage de supprimer la crainte des voleurs. (Alphonse Allais)

MARIAGE : Union qui permet à deux personnes de supporter des choses qu'elles n'auraient pas eues besoin de supporter s'ils étaient restés seules.

PARENTS : Deux personnes qui montrent à un enfant à parler et à marcher, pour ensuite lui dire de s'asseoir et de fermer sa gueule.

PÉTER : Éternuer dans ses sous-vêtements.

POISSON : Animal dont la croissance est excessivement rapide entre le moment où il est pris et le moment de la description à ses amis.

PROGRAMMEUR: Celui qui résout un problème que vous n'aviez pas, d'une façon que vous ne comprenez pas.

PSYCHIATRE : Homme intelligent qui aide les gens à devenir cinglés.

RICHESSE : Seul moyen d'échapper à la misère. (Voir ce mot)

SANG-FROID : Chose facile à avoir au mois de décembre.

SCOUT : Petit gars habillé en niaiseux qui suit un grand niaiseux habillé en p'tit gars.

TOURISME : Activité consistant à transporter des gens, qui seraient mieux chez eux, dans des endroits qui seraient mieux sans eux.

Posté par medlykos à 18:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

samedi 22 mars 2008

Rhythm Is Gonna Get You

Le temps est morose...

On n'a qu'une envie: végéter...

Noooooooon...

Je refuse de devenir un légume !!

Je ne le veux pas...

Alors pour empêcher mon corps de sombrer dans cette léthargie qui le guette rien ne vaut un rythme d'enfer pour lui envoyer une charge d'energie...

Vous aussi laissez vous envahir par le Rythme !

Que le Rythme vous submerge !

Posté par medlykos à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 6 mars 2008

La Réalité du marché

- T'es dans une soirée, tu vois une nana qui te plaît ; tu t'approches et tu lui dis « J'suis super bon au lit ». Ça c'est du marketing direct.


- T'es dans une soirée, tu vois une nana qui te plaît, tu t'approches et tu lui dis « J'suis une bête sexuelle, j'suis super bon au lit, et en plus je tiens toute la nuit ». Ça c'est de la publicité mensongère, et c'est puni par la loi.


- T'es dans une soirée, tu vois une nana qui te plaît, tu la mates avec des potes, tu fais des réflexions très fines, tu te bourres la gueule, tu ne fais rien du tout et tu rentres bredouille. Ça c'est la réalité du marché


- T'es dans une soirée, une nana s'approche et te dit « J'ai entendu dire que t'es super bon au lit ». Ça c'est du Branding « Le pouvoir de la Marque ».


- T'es dans une soirée, tu vois une nana qui te plaît, tu t'approches et tu lui dis « J'suis super bon au lit » et en plus tu lui montres les muscles, ça c'est du merchandising.


- T'es dans une soirée, tu vois une nana qui te plaît, tu te lèves, tu t'arranges un peu les fringues, tu t'approches, tu lui sers un verre. Tu lui dis qu'elle sent bon, qu'elle est bien sapée, tu lui offres une clope et tu lui dis « J'suis super bon au lit ». Ça c'est du Public Relation.


- T'es dans une soirée, tu vois une nana que tu connais, tu t'approches, tu lui rafraîchis la mémoire, et tu lui dis « Tu te souviens comment j'suis super bon au lit ». Ça c'est du Customer Relashionship Management.


- T'es dans une soirée, tu vois une nana qui te plaît, tu t'approches, lui demandes son numéro de téléphone, le lendemain tu l'appelles, et tu lui dis « J'suis super bon au lit ». Ça c'est du télémarketing.


- T'es dans une soirée, t'es avec un groupe d'amis, tu vois une nana qui te plaît, une de tes amies s'approche d'elle et lui dit « Tu vois ce mec, il est super bon au lit ». Ça c'est de la pub.

Posté par medlykos à 21:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]